Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Aller au plan simplifié  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Histoire > Personnages > Françoise de Dinan

Femmes célèbres

Françoise de Dinan

1444 : la Baronnie de Châteaubriant revient à une fillette de 8 ans, Françoise de Dinan. Elle est, disent les chroniqueurs, "une perle de noblesse, de gentillesse et de savoir". Aussi est-elle recherchée en mariage par de grands seigneurs. N’est-ce pas Gilles, prince de Bretagne, qui la tient enfermée en son château du Guildo, pour attendre qu’elle ait l’âge de contracter mariage .?... L’histoire se termina mal pour Gilles de Bretagne et finalement, Françoise de Dinan épousa le vieux Comte Guy XIV de Laval...

Femme de culture, et douée d’une autorité naturelle, Françoise de Dinan eut l’insigne honneur d’élever la jeune Anne de Bretagne, et de lui enseigner le chant, la danse, la musique, la poésie, la peinture, la broderie et la dentellerie, le latin et le grec, et l’art de tenir son rang devant sa cour et son peuple.

Femme de tête, Françoise de Dinan n’hésita pas à signer un traité avec le Roi de France .... contre le Duc de Bretagne, puis, se rendant compte de son erreur, à revenir aux côtés du Duc de Bretagne contre le Roi de France !

Françoise de Dinan a son tombeau dans la cathédrale de Nantes près du tombeau de François II et de Marguerite de Foix.

JPEG - 16.9 ko
Boulevard de la Torche à Châteaubriant (dessin de Robida)

 FRANCOISE DE DINAN et
Gilles de Bretagne

Françoise de Dinan, petite-fille de Charles de Dinan, baron de Châteaubriant, naquit à Dinan en novembre 1436. Elle sortait à peine du berceau qu’elle fut promise en mariage à un autre enfant, François de Laval, seigneur du Gâvre, fils aîné de Guy IV, Comte de Laval.

Mais, à 8 ans, elle perdit son père et devint la plus riche héritière du duché de Bretagne. Elle fut alors demandée en mariage par Gilles de Bretagne, le frère de François Ier, duc de Bretagne. Pour Françoise de Dinan, cette demande en mariage pouvait être un premier pas vers le trône de Bretagne, mais elle le refusera.

 Enlevée à l’âge de 8 ans

Alors Gilles de Bretagne fit enlever Françoise de Dinan et la garda prisonnière en son château de Guildo, jusqu’à ce qu’elle ait l’âge de se marier,

Françoise de Dinan raconte : "Je fus prise par Monseigneur Gilles de Bretagne, lequel me voulut avoir en mariage, et toujours depuis m’a détenue jusqu’à sa prise dernièrement au château de Guildo ; lequel Monseigneur Gilles est allé de vie à trépassement sans ce que le dit mariage d’entre lui et moi ni ait été jamais accompli ni consommé, pour mondit bas âge".

Gilles de Bretagne, en effet, fut arrêté au château de Guildo et interné à Dinan. Ses geôliers décidèrent de le faire périr, par le poison d’abord, puis par la faim. Mais ses souffrances lui firent pousser de tels gémissements qu’une femme passant devant le château l’entendit et lui apporta chaque jour, en secret, de quoi se nourrir.

Six semaines plus tard, stupéfaits de le trouver toujours vivant, ses geôliers essayèrent encore le poison, puis, en désespoir de cause, l’étranglèrent de leurs mains et finirent de l’étouffer entre deux matelas.

Après cette mort sordide, dont n’était pas responsable la jeune Françoise de Dinan, âgée de 13 ans, la jeune fille fut mariée. Non pas à son promis, François de Laval, Seigneur du Gâvre, qui n’avait pas encore 15 ans, mais à son père, le vieux Guy XIV, comte de Laval, en 1451. Françoise de Dinan devenait ainsi comtesse de Laval tout en conservant l’administration particulière de la Baronnie de Châteaubriant.

Par la suite, après la mort de son mari, Françoise de Dinan se ligua contre François II, Duc de Bretagne, avec de nombreux Seigneurs comme le Vicomte de Rohan, le Maréchal de Rieux, etc, qui s’allièrent ... au Roi de France, Charles VIII, pour faire sortir de Bretagne tous ceux dont ils n’étaient pas contents.

Ainsi fut signé le Traité de Châteaubriant par lequel des barons de Bretagne faisaient appel à l’invasion étrangère pour régler une querelle interne aux bretons. Funeste ineptie, dont ils se rendirent compte bien tard, trop tard. En 1488, les Français vinrent mettre le siège devant Châteaubriant et le Sire de la Trémouille détruisit le château et une partie des tours de la ville.

Ce fut la fin du gouvernement du Duc François II dont les troupes furent défaites par les Français à St Aubin du Cormier. Le Duc lui-même mourut en septembre 1488, laissant deux filles : Anne, future Duchesse de Bretagne et Isabeau qui mourut jeune, confiées par leur père à la garde de Françoise de Dinan.

C’est donc Françoise de Dinan, Baronne de Châteaubriant, qui eut l’insigne honneur d’éduquer la jeune Anne de Bretagne, alors âgée de 11 ans, celle qui devait devenir la "Bonne Duchesse Anne".

Morte en janvier 1500, à l’âge de 65 ans, Françoise de Dinan est enterrée dans la cathédrale de Nantes, près du tombeau de François II et de Marguerite de Foix.

Le futur Jean de Laval, dont nous parlerons plus loin, est un petit-fils de Françoise de Dinan.