Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Aller au plan simplifié  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Poésie > Contes de Noël > Noël 2009

Noël 2009




Ecrit le 23 décembre 2009

Noël 2009

JPEG - 41.5 ko
La faim

Ce Noël sera sans doute comme tous les précédents, joyeux pour certains, sans importance ou triste pour d’autres. Aussi loin que remonte ma mémoire, tous mes Noëls représentent pour moi des moment merveilleux, même si souvent ils firent modestes.

J’ai quitté les divers éblouissements de mon enfance, j’ai grandi, j’ai écouté l’historique de cette fête, j’ai lu et j’en ai conclu qu’en fait il y avait deux Noëls, celui des Croyants et celui des non-croyants.

Pour les Croyants, Noël a pour origine la naissance d’un homme juif en Palestine, prêchant la charité et la justice qui à cette époque faisait déjà défaut aux humains. Mais ses sermons dérangeaient fortement les riches commerçants et l’occupant romain. Il était urgent de le faire taire et de l’éliminer. Ce fut fait. D’autres hommes (apôtres) prirent le relais. Ainsi prit naissance l’ère Chrétienne qui survécut malgré de nombreuses persécutions. Le Christianisme prospéra au cours des siècles, mais éclata en plusieurs religions avec des rites différents. Pour diverses raisons on a brodé et enjolivé la naissance et la vie de cet « Homme-Dieu ». De nos jours Noêl reste la principale fête du Christianisme.

Pour les non-croyants, cette fête s’adresse surtout aux enfants, en raison des cadeaux. Pour les tout-petits, c’est le mystérieux Père Noêl qui passe dans la nuit du 24 décembre distribuer jouets et friandises aux enfants sages. Pour les plus grands, cadeaux et récompenses de toutes sortes.

Je crois que cette fête est merveilleuse pour plusieurs raisons :

- Pour le Croyant sincère, c’est une méditation pieuse et l’espoir d’un monde meilleur

- Pour les autres, le plaisir des yeux avec sapins, lumières, crèche, cadeaux, réunions familiales et délicieux repas. C’est un peu de chaleur pour le cœur même si, dehors, neige et glace servent de décors en ce début d’hiver.

Malheureusement, comme toujours, ce Noël 2009 ne permettra pas à tous les enfants de notre terre d’avoir ce bonheur indispensable : celui de manger à leur faim. Un enfant meurt de malnutrition toutes les cinq secondes. L’horreur !

Il paraît pourtant que tous les hommes sont égaux. Pauvre Jésus, s’il revenait, comme il serait déçu !

Lorsque vous dégusterez la bûche de Noël, faites une courte prière ou ayez une simple pensée pour tous les malheureux de ce monde hideux et dépravé. Puisse ce nouveau Noêl voir naître d’autres jésus pour que règnent la paix et le bonheur universels.

Utopie ? Illusion ? Il nous reste à rêver pour le plaisir ?

(texte de Paul Chazé)