Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Aller au plan simplifié  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Poésie > Contes de Noël > Noël 2010 : les cloches de mon pays

Noël 2010 : les cloches de mon pays




Ecrit le 22 décembre 2010

JPEG - 137.6 ko
Dessin de Moon
Moon : 06 87 32 77 47

Bien emmitouflée, j‘ai ouvert la porte fenêtre du balcon. La nature est belle aussi en hiver. Il fait froid, il a neigé. A l’Est, une grosse lune éclaire de sa lumière blafarde les grands arbres vêtus de blanc, immobiles comme des géants tétanisés. A l’Ouest, les guirlandes électriques ornant les rues de la ville, lancent des lueurs colorées au-dessus des toits, telles un immense incendie.

La flèche de l’église semble vouloir cueillir quelques étoiles dans cette myriade de clous d’or, piqués au dessus d’elle. Et là, juste en face de moi, la tour Nord du Château, encapuchonnée de neige, stoïque depuis cinq cents ans, juchée sur le haut de son talus, regarde les rares autos qui roulent sur la petite route feutrée en lançant de leurs phares de furtifs éclairs sur les stalactites des buissons givrés. Les branches du grand sapin ploient sous le poids de la poudreuse.

Pas un bruit. Même la petite hulotte ne s’est pas fait entendre comme habituellement.

Pas un souffle de vent. Tout est doux, calme, d’un calme imposant, presque palpable, comme si la planète s’était arrêtée.
J’admire, je respire, je contemple la beauté de cette nuit.

Et soudain …
- Comme une tornade venue de nulle part et de partout ...
les cloches de notre ville brisent ce silence, doucement d’abord, avec la voix profonde du bourdon. Alors, comme au signal, elles se mettent toutes en branle, nombreuses, légères, gaies.

Elles s’interpellent , d’échos en échos, se rejoignent de hameaux en villages, de villages en villes, de villes en pays au dessus des frontières, tintant, carillonnant, sonnant, plus fort, plus loin, cloches de mon pays, cloches du monde entier.

Sonnez, sonnez encore, comme depuis deux mille ans, pour annoncer la naissance de l’enfant divin. Celui qui a dit au monde : « Aimez-vous les uns les autres ». Ce serait si beau si c’était réalisable.

Un flocon de neige a fondu sur ma joue - larme de joie -
Le chant des cloches m’a toujours fait pleurer.

Noël, Noël, Joyeux Noël à tous

(texte de Andrée Gaborit)

(dessin : la Tour Nord du Château de Châteaubriant)